Requin de carton

Pour l'anniversaire de Poupette, j'organise un mini-parcours d'aventure au cours duquel mes petites sirènes risquent fort de se faire dévorer par de voraces squales... sauf si elles réussissent à les nourrir sufffisamment avant de traverser ! Il me faut donc, bien sûr, un requin à nourrir.... Et comme ce n'est pas le genre de bestioles qui se trouvent au supermarché du coin, on improvise.

 

Première étape : dessiner les ailerons des requins qui nageront dans le bras de mer à traverser, et la gueule béante du requin à nourrir... J'utilise pour cela les cartons d'emballage du bureau de Mistinguette.
Forme du requinAilerons de requin

 

 

Après une petite séance de découpage au cutter, je prépare mes ailerons pour qu'ils puissent tenir debout. Ils seront simplement scotchés sur une grande bâche bleue, qui figurera la mer:
Aileron coupéGroupe d'ailerons

 

 

 

Et hop, on peut passer à la peinture ! Je commence par une couche d'acrylique blanche, pour couvrir le marron du carton.
Peinture du requin

 

Et je termine avec une couche de noir à la gouache, étalée grossièrement : le rendu ressemble plutôt bien à une peau de requin !
Ailerons de requin peints

 

Bon ! Les ailerons ne demandent rien de plus. La tête du requin exige en revanche quelques dents, des yeux... bref, elle doit être effrayante ! J'utilise le morceau de carton que j'ai découpé tout à l'heure pour dessiner des gencives avec des dents à la bonne forme. Puis je colle ces dents sur l'envers du requin, avec du double-face:
Dents de requin

 

Ensuite, je scotche simplement un grand sac poubelle sur le double-face encore visible pour former le "gosier" de mon requin:
Sac-gosier

 

Et voilà ! Il devrait maintenant être capable de gober quelques petites choses:
Tête avec gosier

 

Mon requin a maintenant besoin d'un oeil... Et justement, Poupette avait laissé des "oeuvres" de perles à repasser scotchées sur du papier (oui, c'est un peu spécial). J'en découpe donc une en forme de ronds:
Oeil de perles

 

J'ajoute seulement un peu de scotch de masquage noir pour marquer la pupille, et je colle le tout sur le requin:
Requin terminé

 

Et voilà ! On peut maintenant nourrir ce requin vorace avec des chamallows, des noisettes, ou des boulettes multicolores de cotillons. Une fois le requin gavé, nos sirènes pourront marcher sur la planche qui enjambera la "mer" de bâche bleue parsemée de requins...

Requin vorace

 

Méfiez-vous, petites sirènes ! La mer enchantée est bien gardée... Poulpina ne livrera pas ses secrets si facilement !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !