Potager en carrés hauts

Il était une fois une carotte qui rêvait d'être grande. Elle devint amie avec une tomate qui rêvait de pousser haut et un pois qui ne pensait à qu'à dépasser les tomates. Leur jardinière, elle, se tenait le dos à deux mains... jusqu'à ce qu'elle rêve d'un potager qui mettrait tout le monde d'accord.

 

Voici leur demeure en images !

 

D'abord, on s'assure que le terrain est à peu près plat. Puis on enfonce à la masse des piliers de soutènement (vissés dans ce type de supports).Pose des piliers 

On remplit le bas du potager de gravats (qui serviront plus tard à mieux drainer les eaux de pluies et ralentir la progression des mauvaises herbes):
Gravats

Ensuite, il suffit de clouer des planches de bardage en bois autoclave sur tout le pourtour du futur potager :
Bois autoclave

 

Enfin, on agrafe une bâche renforcée contre les bords du potager, pour protéger le bois des racines des futures plantations et de l’humidité (il a beau être traité, il n’est pas à priori vraiment fait pour supporter toute l'année une telle masse de terre humide):

Bâche

 

Et voila ! Après quelques kilos d'un mélange de terreau de potager, terre de jardin et sable, on peut déjà semer :

Semis en cours

 

Semis qu'il faut protéger des griffes destructrices des chats... pour qui toute cette terre fraichement remuée est la plus douce des litières :

Protection chats

L'hiver, le potager passe en mode hivernage (le veinard !):
Hivernage

Et au printemps, il devient une mini-serre pour semis précoces. On aère la terre, éventuellement on rajoute un peu de sable ou on l'enrichit d'un sac de terreau frais, puis on peut semer et couvrir...
Terre aérée
BâcheSerre

 

Et voila ! Le potager nous prépare dans le secret de son couvercle de bons légumes pour nos futurs barbecues !

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.