Astuces pour partir en voyage

Maman, quand est-ce qu'on arrive ?

Pour éviter cette exaspérante question pendant les longs trajets, il y a des petites astuces toutes simples.

PreparePréparer :
Faire les valises à l'avance
Arroser toutes les plantes la veille
Prévoir au moins 1 heure pour les derniers préparatifs
(chargement de la voiture, fermer les volets et l'arrivée d'eau)

 

 

 

 

SiestePartir sans stress :
Prévoir de faire une vraie pause au moins toutes les 2 heures
(pour échanger les conducteurs et dégourdir les jambes des enfants)
Se fixer un horaire d'arrivée raisonnable (ajouter 2 heures au temps GPS) ou ne pas en fixer du tout.
Inclure au moins une pause dans un espace libre
(aire d'autoroute sans station service et avec espace de jeux pour enfants).

Jouets Prévoir de quoi occuper les enfants :
Jouets faciles à transporter
(A partir de 2 ans : les laisser préparer un petit sac eux-mêmes)
Prévoir des peluches ou le doudou
Prévoir des livres (pour leur raconter des histoires),
des magazines (à lire seuls), et des musiques (à écouter ou chanter).
Prévoir aussi quelques jeux pratiques pour les voyages, à faire seul ou à 2.

 

 

Encas Prévoir un petit encas de secours : 
Des tranches de fruits (pomme, poire, clémentine, raison épépiné) emballées dans un sachet congélation.
Des fruits secs (abricots, dattes, amandes, raisins)
en vrac dans un sachet autre congélation.
De l'eau à volonté dans des bouteilles "sport".
Eventuellement quelques bonbons.

 

 

Quand tout est bien prêt, on charge les enfants, on boucle les ceintures... et c'est parti !

Pendant le trajet, on peut apprendre à s'occuper seul, à regarder dehors, à rêvasser, à réfléchir, à jouer dans le calme. On peut dormir, lire, écouter de la musique. Parler ensemble de tout et de rien, ou de grands projets, ou de grandes émotions, ou de petits plaisirs et de choses simples. Et bien sûr rien n'interdit de jouer avec ses enfants... Il y a une multitude de petites choses à faire avec eux. Voici quelques-uns de nos jeux de voiture favoris :

 

Bingo- les bingos : sur un "plateau" de jeu, on marque un signe choisi (trait, croix, rond, coeur etc) chaque fois qu'on voit une voiture de la couleur correspondante à la case, ou qu'on trouve un élément représenté dans une case. Quand toutes les cases sont cochées au moins 5 fois, l'enfant a gagné (modèle à télécharger ici).

Question- "que font-ils ?" : L'enfant choisit une voiture et chaque membre de la famille doit imaginer ce que ses occupants sont en train de faire. Où vont-ils ? Pourquoi ? D'où viennent-ils ? Intéressant parce que l'enfant projette beaucoup de ses propres émotions dans ce genre d'histoires. 

 

Loupe- Les devinettes : Nos enfants sont en maternelle, donc le niveau doit rester très simple. "je suis un animal. Je vis dans la forêt. Je grimpe beaucoup aux arbres. Mon nom commence par la lettre S. Qui suis-je ?". "Je suis un fruit. Je pousse en été. Je suis rouge et sucré. Mon nom commence par la lettre F et on entend le son "B" quand on me prononce. Qui suis-je ?". "Mon travail est de vendre quelque chose. Ce que je vend se fabrique avec de la farine. J'ai une boutique qui commence par la lettre B. Quel est mon métier ?". Bien sûr, le plus intéressant est de laisser l'enfant poser lui-même les devinettes une fois que l'idée générale est comprise. C'est très amusant, même pour les parents !

 

Musique- Le quizz musical : on emporte quelques CDs. Avec les chansons qu'ils connaissent, on passe les premières notes et il faut deviner le titre. Ou une partie d'une phrase et il faut continuer sans le son. Ou dire le nom du chanteur. Les nôtres sont devenues incollables sur Henri Dès, Pierre Lozère, Mannik, Anne Sylvestre et Pierre Chêne. Avec les chansons qu'ils ne connaissent pas, on leur demande de repérer un mot dans la chanson : quand ils entendent ce mot, ils doivent se signaler le plus vite possible (ce qui donne lieu à d'enfiévrées séances d'écoute suivies de cris enthousiastes). Là on passe plutôt des chansons qui ne sont pas spécifiquement dédiées aux enfants, mais qu'on aime bien : Aznavour, la Compagnie Créole, Bachelet, Brel, Clerc - de préférence en Français, pour que ce soit plus simple.

 

Blabla Le language codé : à la maison, on parle Français, mais aussi Allemand et Anglais. Pour les habituer à la consonance de ces langues, on a inventé le jeu du "langage secret". Quelques phrases clés qu'elles comprennent mais qui sonnent de façon assez inhabituelle à leurs oreilles pour qu'elles aient l'impression d'un grand mystère, d'un peu de magie et de beaucoup de jeu. "Bist du müde?" (es-tu fatiguée ?), "what is your name?" (quel est ton prénom ?), "behave yourself" (comporte-toi correctement), "sehr gut" (très bien !), et bien d'autres. Les voyages sont l'occasion rêvée d'apprendre de nouvelles choses... ou plutôt d'enrichir leur vocabulaire secret, et de jouer à reconnaître la langue utilisée.

 

Grosmots- Les gros mots : Quand un enfant commence à fatiguer et à s'agacer (et donc à être agaçant), rien de plus efficace pour le faire patienter avant l'aire suivante qu'un petit détour dans le paradis de l'interdit... avec modération, évidemment. C'est l'occasion d'expliquer le sens de certaines vulgarités interdites, et de proposer des alternatives : "crotte de bique" et "pipi de chameau" sont des grands classiques, mais "bouscrefaille poilue qui pue du nez", c'est une autre histoire. Et quid du "grognivore qui sent le camembert" ou "cracoucass aux oeufs de saumon" et "purin de limande"... et tant d'autres. Une fois lancés, les enfants ont l'imagination débordante et trouvent de très jolies périphrases pour remplacer les vilains mots qu'on ne veut pas entendre. Et... ah tiens, c'est marrant, on est déjà arrivés à l'aire. Oh ben zut alors, on va pouvoir descendre et arrêter ce *$ù§ de jeu... Rooooh...

 

Musique 1- La musique défouloir - relax : De temps en temps, mettre une chanson un peu plus fort et chanter tous ensemble à tue-tête peut faire beaucoup de bien ! Bon, je dois dire qu'au bout de 3 "Reine des Neiges", on revoit cette opinion... mais pourquoi pas proposer la même chanson en anglais, pour voir ? Vos enfants vous étonnerons peut-être en chantant avec vous au bout de la seconde reprise ? A l'extrême inverse, on peut leur proposer un peu de relaxation (à présenter comme un "défi") : une musique plus calme (nos poupettes adorent Enya, par exemple, ou Era, Vivaldi et les versions instrumentales de chansons qu'elles aiment) et un doudou font très bien l'affaire. L'enfant se cale bien dans son siège en avançant légèrement les fesses pour pouvoir poser son doudou sur son ventre. Puis il doit lâcher la peluche en laissant reposer ses mains à côté de lui. Le but du jeu est de faire bouger la peluche par la respiration (et non pas en bougeant les abdos !) : l'enfant apprend à respirer "par le ventre", ce qui détend son système nerveux, et il se concentre sur un objectif calme mais facile à atteindre. C'est un bon moyen de calmer une situation un peu tendue.   

 

Concentration- Concentration : Il y a plusieurs façon d'aider l'enfant à se concentrer, en fonction de ce qu'il aime faire. Fermer les yeux et écouter (qu'entends-tu ? Seulement la voiture ? Autre chose ? Qu'est-ce que c'est ? Entends-tu le bruit du moteur qui change quand on change de vitesse ?). Apprendre à faire du crochet ou du tricot, des scoubidous. Imaginer un poème (trouver des rimes). Ou bien simplement s'écouter ne pas penser... ça n'a l'air de rien, comme ça, mais c'est loin d'être simple !

 

 

C'est tout pour aujourd'hui... si vous avez d'autres idées de jeux, si vous en avez inventé quelques-uns, si vous avez juste envie de dire que vous n'avez rien à dire - n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire ;)

A bientôt !

 

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.