Tirelire Divan

Il y a déjà quelque temps, j'avais créé une tirelire Divan pour l'assocation Psy-Cause. Mais je n'en étais pas vraiment satisfaite et je m'étais promis d'en refaire une, un jour, plus élaborée, plus fonctionnelle et surtout plus légère.

Voici le résultat :
Divan-tirelire

Comme d'habitude, la première chose à faire est de brancher la machine à penser pour définir la forme générale, les dimensions, les matières et la technique de montage :

Plan généralPlan du CaissonAccoudoir

C'est parti ! Un vieux carton en bon état fera une excellente base de départ :
 

Carton

 

Une fois les différentes parties découpées correctement, je m'attèle au matelassage de l'assise et du dossier : je prépare d'abord mon quadrillage sur le carton.
Quadrillage


Ensuite, je superpose les épaisseurs qui seront fixées ensemble : ce carton avec son quadrillage, une strate de rembourrage (l'intérieur d'un vieux sac de couchage) et une couche de velours autocollant. Je laisse l'opercule protectrice au dos du velours, pour que le tissu puisse glisser librement et s'ajuster au fur et à mesure. On perce ensuite les trois couches ensemble, avec une vis et un tournevis, en respectant le quadrillage de départ :
Superposition

 

On fixe les "clous de tapissier" (remplacés ici par des attaches parisiennes) en partant du milieu vers les bords du carton.

L'étape suivante est encore plus simple : couper au cutter l'opercule de protection sur tout le pourtour du dossier, retirer le papier et coller au dos du carton. Pour cette tirelire, je renforce la colle avec un pistolet à colle, ce qui me permet de bien tendre le tissu sans risque.

Collage

 

L'assise et le dossier sont prêts ! Il me reste à préparer le corps du divan, qui sera la tirelire proprement dite. Je replie et colle tous mes petits rabats :

Boîtier

 

Puis, je colle un autre film autocollant effet bois rustique, comme on emballerait un cadeau :

Collage Bois

 


Avant d'ajouter un volet qui permettra de fermer le fond de la tirelire (par où on récupérera les dons) : la charnière est renforcée par du scotch armé extra-résistant.

Couvercle

J'avais au départ l'intention de fermer la tirelire par un aimant, mais aucun ne semblait suffisamment puissant pour supporter le poids des dons. Je passe donc au scratch !

C'est presque fini ! Le divan a encore besoin de pieds... Je récupère donc 4 bouchons de bouteilles d'eau et je les bombes en doré/cuivré, pour les assortir aux clous du matelassage. On voit sur cette photo que j'ai comblé l'intérieur avec du polystyrène (également collé), simplement pour augmenter la surface de contact entre le divan et le pied et assurer un meilleur collage.

Pieds du divan

 

Le collage des pieds directement sous le rabat permet de le stabiliser : impossible de l'ouvrir sans soulever toute la tirelire.

Fond de la tirelire

 

Et voici le divan, tout prêt à trôner près du buffet lors de la prochaine assemblée de l'association !

Divan-tirelireTirelire-divanDivan de psyAccoudoirTirelire-Divan

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !