Potager intérieur

La patate et moi, c'est une histoire intense et passionnelle et sûrement pas prête de s'arrêter. C'est pourquoi, lorsque ma dernière patate a pointé le bout du germe, je n'ai pu me décider à l'expédier ad poubellis.
Je lui ai donc préparé un cycle de réincarnation. Enfin, réenracinement.

 

Au commencement fut un bidon d'eau:

 

Qui perdit rapidement ses étiquettes et son bec verseur (eau chaude inside):


Pour se faire bomber en blanc:

 

Et décorer de scotch de masquage:

 

Puis, avec des cailloux au fond (pour le drainage) et de la terre de potager dedans (pour les nutriments donc, hein), on obtient en 3 semaines ceci:

 

Bien sûr, je posterai les photos du premier gratin (si j'ai le temps d'en prendre ;-)).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !